Fiches Conseils ⇒ Objectif Santé ⇒ Je suis diabétique.

Le diabète :

Le diabétique doit surveiller la teneur en sucres et en graisses de son alimentation quotidienne. Il ne s’agit pas de supprimer des aliments mais de savoir ce que l’on met dans son assiette ! Sucres rapides ou lents : peu importe ; contrairement aux idées reçues, les deux types sont mis au même niveau et seront à contrôler de la même manière pour un bon contrôle glycémique.

Les conseils alimentaires seront donc ceux d’une alimentation équilibrée composée de 3 repas par jour. Cependant on peut y joindre des compléments particulièrement adaptés, permettant d’aider à la régulation de la glycémie :

le son d’avoine riche en fibres capte les sucres et limite les pics glycémiques, on pensera donc à l’intégrer aux repas de la journée.

La stévia, plante possédant naturellement un pourvoir sucrant et contenant 0 glucides et 0 calories ! Elle n’a donc aucune influence sur la glycémie.

Mauvais sucre de Nature et Nutrition pour réguler ma glycémie et limiter les envies sucrées. Il contient notamment du chrome qui améliore la réponse à l’insuline. 2 gélules 2 fois par jour.

 

Schéma d’une alimentation équilibrée

Petit déjeuner :

1 boisson chaude sucrée à la stévia,

1 yaourt ou un fromage blanc avec une cuillère de son d’avoine,

1 fruit

Déjeuner :

1 petite assiette de crudités

1 part de viande /poisson ou 2 œufs

4 à 6 cuillères à soupe de féculents accompagnés de légumes verts (à volonté)

1 yaourt nature ou 1 fromage blanc avec une cuillère de son d’avoine,

1 fruit

Dîner :

1 petite assiette de crudités

1 part de viande /poisson ou 2 œufs

4 à 6 cuillères à soupe de féculents accompagnés de légumes verts (à volonté)

1 yaourt nature ou 1 fromage blanc avec une cuillère à café de son d’avoine.

Plus de précision… :

 

-Veillez à avoir lors de vos repas un produit laitier à base de lait écrémé auquel vous ajouterez 1 cuillère à soupe de son d’avoine. Riches en fibres ils piègent les sucres et les graisses en empêchant leur absorption et diminuent le cholestérol sanguin.

-Les protéines du déjeuner et du dîner seront plutôt des viandes blanches type blanc de poulet ou du poisson type saumon, maquereaux ou thon. Sources d’omégas 3, ils favorisent une meilleure circulation et sont très bons pour le système cardio-vasculaire. Pensez à les accompagner d’une portion de légumes verts et de féculents.

-Les féculents type riz, pain blanc, ou pâtes sont à éviter, préférez ceux à base de céréales complètes qui contiennent plus de fibres qui régulent le transit intestinal. Pensez de temps en temps à cuisiner des céréales comme le quinoa, le kamut qui sont plus riches en protéines et permettent de varier les menus!              

-Les fruits à raison de 2 à 3 par jour sont riches en vitamines et en antioxydants protecteurs. Le matin, privilégiez un fruit entier à un jus de fruit industriel car ils sont beaucoup trop sucré. N’hésitez pas à varier, aucun fruit n’est interdit.

-Pour les cuissons : oubliez les fritures, il existe de multiples alternatives bien plus saine : à la vapeur, en grillade, poêle anti-adhésive, en papillote, au wok... Pensez à cuisiner avec des herbes, aromates et épices (à volonté) qui donnent du goût et de la couleur à vos plats ! Rajouter les matières grasses crues en fin de cuisson : 1 cuillère à soupe d’huile (olive, colza, noix,…) ou une noix de beurre en privilégiant la variété !

 

 

Les choses à ne pas faire :

 

- mangez des viennoiseries, pâtisseries, les plats cuisinés, biscuits ou autres produits industriels qui contiennent de l’huile de palme, et énormément de sucres ; ils sont à éviter car ils ont la particularité d’être trop riches en acides gras saturés et trans reconnus pour être très nocifs sur le système cardio-vasculaire.

-supprimer tous les aliments riches en gras. Certains acides gras sont essentiels et participent au fonctionnement de l’organisme.

-consommer trop de viandes ou de produits d’origine animale (œuf, fromage, lait entier) qui contiennent beaucoup d’acide gras saturés.

- Consommer des sodas ou jus de fruits industriels qui font augmenter la glycémie très rapidement et très fortement même avec une piqûre d’insuline. Préférez leurs équivalents en version « light » ou « zéro ».

 

Quelques équivalences utiles…

1 fruit =

1 pomme

1 poire

1 banane

1 petite poignée de fruits secs

1 petit melon

½ pamplemousse

1 pêche

1 kiwi

3 abricots

3 prunes

2 à 3 clémentines

2 figues

5 litchis

15 cerises

15 grains de raisins

Les fruits oléagineux comme les cacahuètes, noix de cajou, pistaches, amandes,… sont à éviter car ils sont très gras, sucrés et salés et sont en général consommés en grande quantité.

Il y a autant de glucides dans =

 

 

¼ baguette                           5 cuillères à soupe de pâtes ou semoule                          7 cuillères à soupe de riz       3 pommes de terre moyennes                            3 cuillères à soupe de purée  1 quiche individuelle                1 croque-monsieur                1 hamburger                        ¼ de pizza                           3 fines crêpes natures

 

Ces équivalences représentent une quantité de 30 grammes de glucides.

1 eclair au chocolat               1 tartelette                             1 pain au chocolat                  1 gaufre                                1 tranche de quatre quart       1 petit vers de jus d'orange   

 

Retour à la liste des ...